INVESTISSEURS ET PARTENAIRES

PRINCIPAL BAILLEUR DE FONDS

Nippon Foundation

BAILLEURS DE FONDS DU PROJET

Fondation Bill & Melinda Gates JICA USAID AGRA PAM K+S KALI GmbH CIMMYT MFARD WAAPP

 

JICA

L'Agence japonaise de coopération internationale (Japan International Cooperation Agency – JICA) est l'organisme de mise en œuvre de l'Aide publique au développement du gouvernement japonais qui fournit une assistance technique, des prêts à des conditions de faveur (prêts japonais APD) et une aide sous forme de dons.

La SAA met en œuvre des projets par le biais du Programme de partenariat avec la JICA (JPP), un programme qui a pour but de promouvoir et d'encourager les activités de coopération avec les populations locales dans les pays en développement par des partenaires de développement japonais, tels que des ONG, des universités, des autorités locales et des groupements d'intérêt public dans le cadre de l'APD du Japon.

Optimisation de l'autonomie à long terme des coopératives agroindustrielles de femmes en Ethiopie rurale

Titre du projet : Optimisation de l'autonomie à long terme des coopératives agroindustrielles de femmes en Ethiopie rurale

Période : Oct. 2010 – Sept. 2013 (3 ans)

Zone ciblée : Région d'Oromia, région d'Amhara, région des SNNP, Ethiopie

Montant financé : environ 50.000.000 yens

Contexte, objet du projet et rôle de la SAA :

Les petits producteurs pauvres constituent la majorité de la population éthiopienne. Ils pratiquent une agriculture de subsistance et génèrent un petit excédent pour gagner un revenu en espèces. Chaque jour, ils sont confrontés à l'insécurité alimentaire et à la malnutrition chronique. Les opportunités pour générer un revenu à la ferme sont très limitées, notamment pour les femmes en milieu rural. C'est pourquoi, en collaboration avec le ministère de l'Agriculture, la SAA a soutenu des groupements d'agricultrices pour les aider à développer des entreprises extérieures à la ferme en améliorant leurs techniques agroindustrielles afin de produire des produits commercialisables à valeur ajoutée qui pourront leur permettre de générer un revenu et de l'accroître. Toutefois, si ces groupements de femmes ont certes acquis un certain savoir-faire en termes de traitement, elles n'ont pas les compétences indispensables en termes de gestion et de direction de leurs entreprises pour leur permettre de fonctionner et de grandir. Au lieu de cela, elles dépendent des agents locaux, comme les Agents intérieurs de vulgarisation et les organisateurs de promotion des coopératives, pour les aider dans la gestion de leur entreprise.

En réponse à la situation ci-dessus, le projet a identifié 5 coopératives agroindustrielles dans la région d'Oromia, 2 dans la région d'Amhara et 2 dans la région des SNNP au sein desquelles il entend renforcer les compétences de gestion autochtone. Les piliers du projet sont les suivants : 1) améliorer les compétences agroindustrielles ; 2) transmettre des compétences élémentaires de gestion et d'exploitation, telles que l'établissement d'un plan d'affaires, l'évaluation des coûts-avantages et la comptabilité ; 3) promouvoir une meilleure prise de conscience de l'amélioration des moyens de subsistance et de la sensibilité au genre au sein des membres de la coopérative et de leurs familles ; 4) nourrir une philosophie d'apprentissage mutuel chez les membres des coopératives et les autres groupes.

En établissant des programmes de renforcement des capacités plus systématiques et plus globalistes, le projet entend fixer un cas d'école, qui permettra à plus de femmes de participer à des activités en coopérative, d'acquérir des compétences agroindustrielles et de gérer leur organisation de façon durable pour améliorer leurs moyens de subsistance.

photo

A gauche : femme en secteur rural s'apprêtant à conditionner de la farine de teff. A droite : membres d'une coopérative désireuses d'apprendre le traitement des piments rouges

Promouvoir la diversification agricole et les technologies avancées au Tigray, en Ethiopie – une opportunité pour améliorer les moyens de subsistance et la sécurité alimentaire des producteurs.

Titre du projet : Promouvoir la diversification agricole et les technologies avancées au Tigray, en Ethiopie – une opportunité pour améliorer les moyens de subsistance et la sécurité alimentaire des producteurs.

Période : Juillet 2011 – juillet 2015 (4 ans)

Zone ciblée : Région du Tigray, Ethiopie

Montant financé : environ 100.000.000 yens

Contexte, objet du projet et rôle de la SAA :

Le Tigray est l'une des régions les plus pauvres de l'Ethiopie. La plupart des ménages agricoles n'ont pas de sécurité alimentaire, en raison de conditions climatiques capricieuses. Par conséquent, l'accroissement de la productivité agricole va directement améliorer leurs moyens de subsistance, tandis que l'agroindustrie et les stratégies de commercialisation se traduiront par des produits de meilleure qualité, qui pourront leur ouvrir de nouveaux débouchés en termes de distribution et de génération de revenus.

Les anciennes interventions de la SAA au Tigray ont montré que le riz des plateaux était bien adapté aux conditions environnementales des sols gorgés d'eau de la région. Dans les trois ans qui ont suivi l'introduction de ce riz dans la région, la superficie de production est passée de 0 à plus de 5.000 hectares en 2009. Ce projet a pour but de poursuivre la promotion de la production et de la transformation du riz mais aussi d'introduire d'autres cultures ayant un potentiel de commercialisation et/ou de meilleures technologies de production des cultures traditionnelles. La SAA travaille en étroite collaboration avec le service de vulgarisation agricole national, afin de renforcer les capacités, développer des modèles rentables de services de vulgarisation et accroître leur pérennité.

Feeding the Future

Histoire de SAA:
Allons vers le paysan

La version électronique de la SAA History Book est disponible ici.


Feeding the Future

SAA Success Stories

La version électronique de la SAA Success Stories est disponible ici.


Nourrir l'avenir

Bulletin de l'Association
Sasakawa pour
l'Afrique

La version électronique du bulletin Nourrir l'avenir est disponible ici.

Pour en savoir plus sur les mises à jour de Nourrir l'avenir et recevoir nos infos par courriel ou pour commander des exemplaires papier, veuillez remplir ce formulaire.

Haut